A vous de juger …

…la nouvelle campagne publicitaire du CIVB. Les visuels :

CIVBLe « teaser » vidéo : cliquer ici.

Capture2

civb-2

civb-3

Vos réactions :

« C’est du grand n’importe quoi ; cela nous a couté combien pour ce genre de communication, alors que dans sud ouest aujourd’hui le CIVB n’a pas de donnée suffisantes pour connaître comment sont vendus les Bordeaux Hors GD et nos cotisations servent à cela ? Quel scandale !!! » Château De Bertin, Marie-Françoise Mano à Cantois

« De la poésie et de l’imagination. Bordeaux se doit de refaire rêver… Bravo ! » Château de Castelneau, Loïc de Roquefeuil à Saint Léon

« Je dois être sacrément bête mais je ne comprends pas ou ils veulent en venir ? On ne peut pas être plus simple et parler aux consommateurs : plaisir, consommation … Ah oui peut être qu’il faut rester devant quand on a le temps, comme une œuvre d’art ??? » Château Croix Beauséjour, Rémi Laporte à Montagne

« C’est pitoyable…encore une agence de pub qui s’est enrichit sur le dos de la filière. » Château Pilet, Famille Queyrens à Donzac

« Je trouve cela très sympa ! J’ai envie de demander : et alors ? Avec ça on fait quoi ?
Quel décalage entre le message que l’on veut faire passer à travers notre propre communication et celle du CIVB. » Château Loupiac-Gaudiet, Marie-Laurence Sanfourche à Loupiac

 

4 comments

  1. Laporte Rémi dit :

    Bonjour,

    Je dois être sacrément bête mais je ne comprends pas ou ils veulent en venir ? On peut pas être plus simple et parler aux consommateurs : plaisir, consommation ….

    Ha oui peut être qu’il faut rester devant quand on a le temps, comme une œuvre d’art ???

  2. MANO dit :

    c’est du grand n’importe quoi, cela nous a couté combien pour ce genre de communication, alors que dans sud ouest aujourd’hui le civb n’a pas de donnée suffisantes pour connaître comment sont vendus les Bordeaux Hors GD et nos cotisations servent à cela ?
    quel scandale !!!

  3. queyrens dit :

    c’est pitoyable…encore une agence de pub qui s’est enrichit sur le dos de la filière

  4. SANFOURCHE MARIE-LAURENCE dit :

    J’ai envie de demander : et alors ? Avec ça on fait quoi ?
    Quel décalage entre le message que l’on veut faire passer à travers notre propre communication et celle du CIVB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ neuf = 15