Vinipro

Image2

Parti sur des bases compliquées, le nouveau salon Vinipro achève sa première édition sur un bilan et des perspectives favorables … tentative de résumé de situation :

Image3Arrivée dans un contexte défavorable : coincé entre Vinisud et Prowein, Vinipro souffre de l’image volume / qualité négative du millésime 2013.

Coût élevé : malgré un différentiel considérable avec Vinexpo, le salon reste complexe à organiser et à financer hors stand collectif institutionnel.

Faible mobilisation : 260 exposants de tous les métiers de la filière alors que plus de 300 vignerons étaient espérés. 6.000 visiteurs sont venus ; c’est beaucoup plus que ce que laissait entrevoir les pré-inscriptions et le 1er jour (partis sur des bases de 4.000) mais cela reste 25% de moins que les 8.000 attendus.

Précipitation : monter en 5 mois un salon reste une gageure ; le simple fait que Vinipro se soit tenu est un succès pour ses organisateurs même si période, contenu et communication ont montré du coup leurs lacunes.

Image4Volonté : une telle initiative est exceptionnelle ; les porteurs de projet (producteurs + négociants + Chambre de Commerce) veulent imposer Vinipro dans le paysage des salons et ceci mérite d’être salué.

Stratégie : proximité, accessibilité et commerce. Vinipro sort des habitudes de la promotion et de l’image de marque. On retrouve la vocation d’un salon professionnel : mettre en contact acheteurs et vendeurs dans un souci de concret et d’efficacité. Les participants ont été quasiment unanimes : « Vinipro, une fois lancé, va faire réfléchir. Les tarifs à Vinexpo sont prohibitifs et les relations publiques y supplantent le vrai business. Revenons aux fondamentaux : un homme, un vin, un client. »

Plaisir : ce pas si fréquent à Bordeaux ; tout le monde semblait heureux à Vinipro, ce qui découle surement des deux points précédents. Enfin ! du positif.

Collectif & égalitaire : les photos prises et publiées ici en témoignent ; ce sont les stands des appellations et des bio qui ont sauté aux yeux. Clair et simple, le dispositif du salon mettait en avant le vin ; négociants et vignerons disposaient des mêmes surfaces, personne n’écrasant ni ne supplantant l’autre.

Rendez-vous en 2016 : le chantier est ouvert et ceux qui l’ont initié pourront dire « j’y étais » ; il faudra beaucoup de force pour améliorer et faire de Vinipro un rendez-vous régulier, incontournable et rentable. Mais les pistes de progrès ont été ouvertes par cette édition : se coordonner avec Vinisud, s’élargir aux vins du sud-ouest, garder son positionnement (distributeurs sélectifs), mobiliser, rester proche des acteurs de la filière.

 

One comment

  1. […] Vinipro fêtera bien une 2ème édition en 2016 du 15 au 17 février, preuve s’il en est de la volonté des acteurs de le filière d’ancrer ce rendez-vous dans la durée. Notez bien la date et retrouvez ici le bilan de l’édition 2014. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − deux =