Tout augmente !

Crise ou pas crise, le marché du vin continue à progresser : sur les doiuze derniers mois, les panels de la grande distribution française montrent une réelle dynamique, portée par des volumes en croissance régulière et modérée malgré une forte hausse des prix :

évolution avril/avril

évolution avril/avril

Les consommateurs démontrent donc leur volonté d’acheter des vins de plus en plus cœur de gamme (voir la hausse du prix moyen).

Cette tendance doit cependant maîtriser deux écueils : à trop tirer les prix vers le haut, le consommateur justement ne va-t-il pas finir par se détourner du produit ? Surtout, la pénurie de volumes explique en partie l’augmentation des PVC, toutes les régions n’étant pas impactée par une faible récolte ; alors, y aura-t-il assez de bouteilles pour soutenir la demande ? Un problème mondial qui plus est dont il faudra analyser les conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 × neuf =