Rien ne change (suite)…

… dans la série, rien ne marche mais rien ne change, la presse relaie deux informations :

présente la future présidente de la FNSEA, Christiane Lambert (lire ici). Ou comment concilier écologie et agro industrie intensive ! Les candidats à l’élection présidentielle étant invités à présenter leur programme cette semaine au congrès de Brest, nous reviendrons sur les perspectives politiques des filières agricoles.

nous appâte « apprenez (enfin) le fonctionnement de la place de Bordeaux » (lire ici). Où comment  Noël Richard, le directeur export du négoce Borie-Manoux tente d’expliquer aux étudiants du Master of Wine, l’intérêt des primeurs et du « système » bordelais (producteur – courtier – négoce). « Une approche qui a suscité de nombreuses interrogations (…) qui sont revenus à plusieurs reprises sur l’apparente inanité du recours aux courtiers (…). « Il n’y a aucune loi qui impose le recours aux courtiers, c’est une question d’héritage » a essayé de justifier Noël Richard. « Bordeaux est un village. Si vous ne respectez pas le système, tout le monde le sait en un jour » ajoute-t-il en dernier recours, n’arrivant pas à convaincre les aspirants Masters of Wine. » Affligeant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 4 =