Gérer les hommes : recrutement

Pour corroborer le précédent article sur la gestion des ressources humaines  – surtout au sein des TPE et PME, voici une étude qui confirme la difficulté permanente de trouver la bonne personne pour le bon emploi.

logo-Apec

La principale difficulté évoquée par les recruteurs pour pourvoir leurs postes est le manque de candidatures adéquates. Si ce sentiment est moins fort que les années précédentes pour les offres publiées en 2013, il reste néanmoins élevé.

Lire ici l’étude complète.

Une tension moindre mais persistante. Dans un contexte économique dégradé, le sentiment de tension persiste en 2013, malgré l’augmentation du nombre de cadres demandeurs d’emploi  et donc de candidats potentiels. Or, le sentiment de tension reste à un niveau élevé. En moyenne, 61% des recruteurs jugent qu’il a été difficile de trouver des candidats adéquats. Pour autant, les difficultés semblent moins aiguës en 2013 : la part des recrutements jugés  » très difficiles  » est en recul par rapport aux années précédentes, elle avait atteint un pic de 24% fin 2011.

La tension est fortement corrélée au nombre de candidatures par offre. Le sentiment de difficulté concerne la plupart des fonctions mais certaines sont plus touchées que d’autres. Ce sont notamment pour les fonctions qui attirent le moins de candidatures que les recruteurs expriment le plus souvent des difficultés à trouver le profil adéquat : Informatique et Production industrielle, travaux et chantier. À l’opposé, les recrutements dans les fonctions Communication-création, Ressources humaines et Direction d’entreprise sont ceux pour lesquels les recruteurs déclarent avoir le plus de facilités à trouver des candidats pertinents ; ce qui tient notamment au nombre important de candidatures reçues pour ces offres.

Source : Apec, Recrutements et tension, décembre 2014

Note méthodologique : Chaque trimestre, sont interrogés des entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec lors d’un trimestre de référence. L’interrogation a lieu avec un trimestre de décalage soit 3 à 6 mois après la parution de l’offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 4 = quatre