Quand Vitisphère …

Commentaire d’Olivier Metzinger.

Je suis plutôt déçu, ce reportage (Vino Business sur France 3*) qui explique que les grands crus c’est indécent… spéculation foncière et tout le reste… n’a pas montré un seul petit vigneron pour pouvoir comparer concrètement (si, si, il en reste encore des vrais à 1200€ du tonneau).
Ce film qui explique que ces grands crus monopolisent tout, se fait phagocyter en ne montrant qu’eux!!!
Oui, j’oubliais distraitement qu’ils sont vendeurs… pas nous (le luxe fait rêver, c’est le fond de commerce d’une certaine presse).
Certaines questions méritent d’être posées, mais franchement les amalgames sont affligeants.
Je veux bien essayer la viticulture qu’elle nous vante mais à combien il faut vendre la bouteille pour s’en sortir? 15, 20€ (c’est trop cher pour moi).

Il faut aussi lire l’édito de la lettre Vitisphère d’hier (où quand Vitisphère est d’accord avec -copie- Fabrice Chaudier*) :

« Mi-août, comme chaque année l’Espagne, l’Italie, la France et presque tous les pays producteurs annoncèrent des prévisions de vendanges. Elles apparurent optimistes. Après quelques jours de vendanges, les comparaisons avec la récolte 2013 furent revues à la baisse, d’abord au Portugal (-6%) puis en Espagne (-26%), et surtout en Italie (-15%). La France elle maintient que la production 2014 sera en hausse par rapport à 2013. Certains vignobles  auront une récolte abondante, d’autres, comme le Languedoc-Roussillon, enregistreront une forte baisse de production. On peut donc prévoir que la production en Europe diminuera de 10 à 15% par rapport à l’année précédente, à un niveau légèrement inférieur à la moyenne. Une baisse de même ampleur a été enregistrée dans l’Hémisphère Sud. En 2014, contrairement à la plupart des productions agricoles qui atteignent de haut niveau quantitatif, la récolte mondiale de vin sera de faible volume. Une offre juste suffisante pour couvrir la demande!
La France devrait profiter de cette situation pour accroitre ses ventes à l’export par la reconquête des marchés perdus. Les prix mondiaux des vins devraient rester bien orientés, même si l’Espagne ne distille pas ses excédents 2013 évalués entre 8 et 10 millions d’hl. »

Je n’étais pas si loin de la vérité, je peux faire les même prévision de mon tracteur, avec la même marge d’erreur et pour moitié prix.

*commentaires de l’auteur du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × = 2