Point de conjoncture

Image1L’OIV a publié son second point de conjoncture annuel centré sur trois éléments macro économiques : production, consommation et équilibre du marché. Il complète l’ensemble des éléments 2015 (à retrouver ici).

La production mondiale de vins va demeurer très stable cette année :

Image2D’un millésime à l’autre, les évolutions d’une zone compense celles de l’autre ; en 2015 l’Europe enregistre 4% de hausse de production alors que le reste du monde chute.

Cette évolution atone des volumes mis en marché depuis près de 10 ans, n’a-t-elle pas une influence sur la consommation ?

Image1Vue la courbe de consommation, la question non tranchée reste entière.

Image3Comme depuis une quinzaine d’années, l’équilibre du marché reste marqué par une sorte de sous production « molle » : à peine suffisante pour satisfaire les besoins, la production ne présente aucune dynamique (solde de plantations négatif / rendements moyens faibles et stables). Le marché semble anesthésié sans réaction face aux potentiels de croissance de la consommation et au développement maintenu de l’export.

L’Europe, aujourd’hui incapable de satisfaire sa demande intérieure, est la perdante de la situation.

Jusqu’à quand ?

NB : il est heureux que l’OIV soit revenue sur sa décision de retirer de ses indicateurs l’écart production / utilisation. Si sa fiabilité statistique n’est pas parfaite, il donne une image forte et éclairante du contexte mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 1 =