Le Cognac comme exemple ?

1La filière (BNIC) bureau national interprofessionnel du Cognac vient de publier un business plan 2030 (voir ici l’article de Sud Ouest) relai de celui en cours et valable jusqu’en 2017.

Un accord négoce – production qui implique un objectif (56,25% de hausse des ventes en 15 ans soit 250 millions de cols contre 160 aujourd’hui) et s’appuie des souplesses : à la production d’abord, avec à partir de 2017, des possibilités de plantation pour répondre à la croissance commerciale (absorbée dans un premier temps par une optimisation des rendements).

Dans la veille ensuite, puisque des seuils d’alerte conduiront à une révision du plan en cas de premiers résultats insuffisants.

La région s’appuie sur une reprise de l’export qui couronne la volonté de compenser la baisse chinoise par la progression de l’Amérique du nord (États Unis en tête).

Comme le souligne le journaliste, négociants et vignerons « conscientes que leurs destins étaient intimement liés, ont su trouver un accord ».

Un exemple donc, à suivre…

Découvrir le site du Cognac ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 3 = trois