La Cour des comptes condamne la « tolérance » de l’Etat sur l’alcool

640px-Lemonde_fr_2005_logo.svgLes politiques publiques de lutte contre les consommations nocives d’alcool en France sont peu efficaces en raison de la « tolérance » générale vis-à-vis de ce produit, écrit la Cour des comptes dans un rapport, publié lundi 13 juin.

« L’Etat ne s’est pas donné les moyens d’infléchir les comportements à risque », affirme l’institution, qui suggère de modifier la fiscalité, la réglementation de la distribution, du lobbying et de la publicité et de développer le contrôle et les sanctions de la conduite en état d’ivresse.

(…)

La Cour juge également que la fiscalité « ne vise ni des objectifs de rendement, le vin, boisson la plus consommée, étant très peu taxé, ni des finalités de santé publique ».

Lire l’article complet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 2 = huit