Guerre des salons (fin ?)

Communiqué de presse de VINISUD qui « prend acte du refus de Sudvinbio d’un rapprochement de dates avec Millésime Bio.

Ce choix unilatéral et dommageable se fait au détriment de l’ensemble des acteurs du secteur.

Après plusieurs tentatives de discussions, et malgré une main qui restait encore tendue à l’issue des éditions 2017 des deux salons, les équipes de VINISUD se voient contraintes de se résigner à la décision de Millésime Bio de fermer la porte à un rapprochement de dates pourtant fortement souhaité par les producteurs et les acheteurs(1).

Désormais, VINISUD se tourne vers sa prochaine édition, définitivement orientée au service des acheteurs et des exposants.

Dont Acte

L’idée d’un rapprochement de dates entre VINISUD et Millésime Bio, initiée par VINISUD en 2014, était une opportunité : la chance unique de créer des synergies entre deux salons complémentaires, organisés en un même lieu, en se mettant au service de l’ensemble des professionnels de la filière.

Après l’annonce par Sudvinbio de son refus catégorique quant à ce rapprochement de dates, et les choix politiques pris autour de l’organisation des futures éditions de Millésime Bio afin de fermer la porte à toute discussion, les équipes de VINISUD prennent acte de cette décision. Elles ne peuvent que regretter cette position catégorique, prise par Sudvinbio sans aucune concertation entre les deux organisateurs.

(…)

Dans une volonté constante d’amélioration du salon, en concertation avec ses partenaires, le Conseil d’Administration de VINISUD, regroupant toutes les interprofessions du Sud, se réunit le 8 mars prochain pour faire le bilan de l’édition 2017, et décider des dates et des orientations stratégiques pour 2018.

(1) Résultats de l’enquête de satisfaction Vinisud 2017 : 83% des exposants et 82% des visiteurs souhaitent un rapprochement entre les 2 salons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − 2 =