E2M news

1Toujours informative, la lettre de l’Entre-2-Mers explore ce mois-ci l’impact de la restructuration de son vignoble : où l’on se rend compte que la densification donne des résultats positifs aussi bien en terme qualitatif que quantitatif. Un exemple à étudier : lire la News mars 2015.

1

One comment

  1. Olivier Metzinger dit :

    J’ai commencé en 1995 sur un vignoble uniquement en vigne large, de 3m à 3.5 m entre rang. Au delà de la qualité j’ai tout de suite compris que ces vignes ne me permettaient pas d’avoir une régularité de récolte (équilibre financier, rendement, qualité, …). J’ai réussi de belles choses et aussi souffert.
    Dès 1997 j’ai opté pour des vigne à 5000 pieds en 2.5 x 0.8 avec 2 lattes à plat de 2 à 5 bourgeons cela permettait de répondre à tout les décrets possible à l’endroit ou je suis, la vendange est bien répartie (pourquoi pas du 2 x 1 parce que les frais de mécanisation serai 25% plus élevé 5 rangs pour 10m au lieu de 4 sur la durée de vie d’une vigne ça paye la plantation…) et parce que dans les coteaux j’ai moins de chance de mourir sous mon tracteur d’1,60m de large que dans un d’1.30m (c’est important aussi).
    Depuis nos ODG ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour que ce ne soit plus possible.
    Pour le Bx sup c’est 2 x 1, pour les côtes il a fallu passer à 2.5 x 0.85, pour les Cadillac c’est bon à 2.5 x 0.8 mais ce n’est plus bon si on veut faire du Bx Blc sec.
    Bref, l’art d’enquiquiner les producteurs, pour qui? pourquoi? Je n’ai eu qu’une réponse qui ne me satisfait pas, puisque la finalité n’était pas qualitative, mais voué à exclure du vigneron. Une bien triste réalité.
    J’ai aussi demandé à l’INAO dès 1997 la mise en place d’une réserve de production afin de limiter l’effet des aléas climatiques, les pertes de marché qui en découlent, etc (en souvenir de 1991)…
    Il y a plein d’autres choses simples et pragmatiques à mettre en place qui ne coûte parfois rien et qui améliorerai l’efficacité de nos entreprises mais il faut l’autorisation de beaucoup de monde qui n’a jamais subit l’impact d’une crise économique, subit un impact climatique ou autre et c’est un peu lourdingue à force…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six × 1 =