Les vins en grande distribution (suite)

logo Rayons boissons

1/ Primeurs 2013 : pas de baisse de prix pour les grands crus de Bordeaux [F.G.]

17 Avril 2014

Avec la faible qualité du dernier millésime, les enseignes de GMS attendaient une baisse des prix significative pour relancer un marché à l’arrêt. Ce ne sera pas le cas, les tarifs étant quasiment les mêmes qu’en 2012.

Cette fois-ci, cela ne fait plus aucun doute. Le niveau de la qualité des vins n’influe pas sur le prix des primeurs. Ou alors, seulement quand le millésime est bon et que ça va dans le sens d’une valorisation des crus classés. Le 2013 en est l’illustration parfaite.

Alors que les premiers retours des dégustations des primeurs confirment les craintes sur le niveau qualitatif de la dernière récolte, les châteaux étaient très attendus sur terrain des prix. Les metteurs en marché, à commencer par les enseignes de GMS, tablaient sur une baisse des tarifs autour de – 30 % afin d’envoyer un signal positif aux consommateurs. Ce ne sera pas le cas. Les propriétés affichent sur le 2013 des prix hors taxe déjà équivalents à ceux proposés en magasins sur le 2011 (cf. tableau ci-dessous).

Cette stratégie de la part des châteaux passe très mal du côté des enseignes de GMS. Lesquelles, faut-il le rappeler, constitue le premier débouché des grands crus. « Il s’agit d’un millésime de riches pour les riches », évoque sans détour cet acheteur vins d’une grande enseigne. Traduire que seuls les grands châteaux ont fait bon mais que les bouteilles ne seront pas commercialisables en GMS.

Et pour cause. Au-delà de 30 € la bouteille en magasins, la demande décroche et les distributeurs hésitent de plus en plus à monter en gamme. Ce n’est pas pour rien que les seconds vins de châteaux se multiplient dans les catalogues des foires aux vins. « Sauf que sur le 2013, les seconds sont de très mauvaise qualité et que nous n’allons pas en vendre », prévient un autre distributeur. Info ou intox, la tension monte entre les crus classés et les distributeurs. Reste à savoir qui a le plus à perdre.

2/ Foires aux vins automne 2013

ob_4b84b7_3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 × un =