Commentaire article « volume, clé d’avenir »

Il ne fallait pas être devin pour imaginer ce qui arrive aujourd’hui. Je le dis depuis 2003.
Il est assez aisé de vendre des containers entier de Bordeaux entre 1,7 et 2,2€HT départ chai, c’est beaucoup plus compliqué lorsqu’on est entre 2,2 et 2,7.
J’ai toujours pensé que la vraie question n’était pas le prix du tonneau, mais que met-on en place pour vivre avec ce que les clients sont prêt à payer.
Les clés sont simple à trouver, maîtrise du coût de revient (éviter les densités trop haute) et rendement réaliste (avec 5 000 pieds à l’hectare on fait très bon jusqu’à 70, 80 hl/ha).

A ce moment là, on dégage des revenus pour investir, et pour faire le boulot nécessaire à l’élaboration d’un bon vin sans demander quoi que ce soit aux contribuables européens… Mais a ce stade je suis dans l’utopie révolutionnaire.

9606039

Olivier Metzinger, vigneron à Rions (Gironde)

www.domainepascaud.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× neuf = 63