Comment va Bordeaux

Le CIVB a présenté son bilan économique 2015 : les sorties volumes ont baissé de 2% (à 4,788 millions d’hectolitres) présentant un plus bas depuis au moins 20 ans.

Les deux piliers de la commercialisation présente des situations contrastées : en France où les ventes de Bordeaux à un niveau bas, la grande distribution poursuit son effondrement (quasiment 1/4 de moins en 5 ans).

Image1

Ventes en grande distribution

L’export sans être brillant, semble se porter moins mal : malgré un léger recul, il se maintient au dessus des 2 millions d’hl…

viti_vin_exportations_vins-bordeaux_10ans

Mais la Chine depuis son explosion de 2009-10; fait à elle seule le baromètre de Bordeaux : avec +31% en 2015, elle dope artificiellement un résultat autrement catastrophique.

1

Si on ôte les 479 000hl écoulés en Chine et que l’on compare les 1,55 millions d’hl avec les 2,21 millions vendus en 2001, on mesure la perte d’influence de Bordeaux dans le monde alors que dans cette période, le marché mondial a cru de 60% !

Reste la valeur :

viti_vin_exportations_vins-bordeaux_10ans

Mais là encore l’arbre chinois a du mal à cacher la forêt mondiale… Pourtant l’optimisme règne dans la filière : « 2016 sera bien meilleure que 2015 », assure Bernard Farges, président du CIVB. La faiblesse de l’euro (pourtant déjà au plus bas en 2015), la hausse des disponibilités, la Chine et le millésime 2015 « magnifique », « attractif et attendu » par les marchés, justifient cette position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 4 = cinq