Temoignages

1Château Lestrille (Saint Germain de Puch, 33), Estelle Roumage :

Être viticulteur c’est intégrer la gestion technique, commerciale, financière, humaine de l’entreprise. Sur tous ces métiers nous avons besoin d’expertise et de regards extérieurs qui nous stimulent : Fabrice joue parfaitement ce rôle à Lestrille. Son approche à la fois professionnelle, motivante, son ouverture d’esprit et sa détermination à nous aider à trouver des solutions commerciales nous sont d’une grande aide. Les rendez-vous planifiés nous obligent à apporter des résultats à date fixe: c’est un peu de stress positif pour avancer plus vite et plus loin

1Château Tasta (Fronsac Saint Aignan, 33), Frédérique & Patrice Chevalier :

(…) j’essaie de vous faire la pub. (…) Les contrôles sur le vin et la vigne
c’est bien, cela a permis d’améliorer la qualité des vins mais maintenant il faudrait travailler sur l’aide pour les viti au niveau commerce.
Vous  m’avez transformée, mais je peux encore faire mieux. J’espère que ça va marcher. Je pense déjà au futur bilan et je me demande si on fera mieux.
Je stresse à chaque commande mais je préfère ça.
A bientôt.

1Vignobles Boyer, Château du Cros (Loupiac, 33), Catherine d’Halluin :

Le métier de viticulteur d’aujourd’hui a changé ce n’est plus celui de nos parents. L’évolution de la législation et du monde économique nous amène à mettre en place de nouveaux outils de travail et de nouvelles compétences.
Nous ne sommes plus uniquement des producteurs de vin, mais aussi des commerçants et des industriels.
Nous devons apprendre à vendre nos vins dans un contexte mondial difficile ou la concurrence est rude et agressive. Pour cela il existe des hommes compétents pour nous aider.

Nous travaillons avec Némésis depuis deux ans. Nous avons analysé la situation commerciale de notre société avec ses atouts et ses manques, puis nous avons mis en place une politique commerciale. Némésis nous accompagne dans nos démarches en nous préparant à nos entretiens, en apportant des outils de vente et un soutien moral inestimable.
Nous avons défini notre gamme par secteur de vente. Aujourd’hui nous pouvons réfléchir sur des outils de ventes et de marketing afin d’être cohérent et avoir une bonne visibilité.
Nous sommes en général conseillés dans nos vignes (techniciens agricole) et dans nos chais (œnologues).
Je ne pense pas concevable aujourd’hui de ne pas l’être pour la commercialisation de nos vins.
Les producteurs italiens ou les chiliens … sont bien plus compétents que nous dans ce domaine, il est grand temps pour nous de nous y mettre…

1Vignobles Queyrens (Donzac 33), Christophe Queyrens :

Cette formation nous a conforté (…) et nous a redonné de l’assurance pour repartir démarcher (…). En bon élève, nous avons appliqué au mieux les principes expliqués avec nos acheteurs en place, dans un premier temps, et ensuite face à de nouveaux. Et là, … surprise ! Cela fonctionne ! Beaucoup de temps passé avec nos acheteurs actuels ou passés sur un dialogue commercial plus solide et fiable, avec au bout, des résultats de vente effectifs et une vision à moyen terme (…). Nous avons énormément progressé. En résumé, nous sommes ravis (…) car cela nous a redonné des bases commerciales, afin de mettre en place notre politique de vente.

1Château Loupiac-Gaudiet (Loupiac 33), Marie-Laurence et Daniel Sanfourche :

Vendre du vin est devenu un métier difficile qui ne s’improvise pas. Il m’est souvent arrivé de renoncer à appeler un prospect, me disant que j’allais de toute façon échouer.
J’ai rencontré Fabrice Chaudier lors d’une réunion d’information. J’ai tout d’abord été frappée par sa première phrase : « Il se boit de plus en plus de vin dans le monde » ! Enfin un constat positif ! Après deux heures d’échanges, j’ai signé pour un suivi-conseil de deux ans.
J’ai depuis assisté à plusieurs formations commerciales concrètes que j’ai pu immédiatement mettre en pratique. Tous les mois nous nous rencontrons pour faire le point sur l’avancée de ma prospection. Si j’ai des doutes ou des hésitations nous en parlons. Fabrice Chaudier connait très bien le terrain et sait se rendre disponible par téléphone ou par mail. J’ai pris de l’assurance, je ne me sens plus seule et cela, c’est très important pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 × = vingt huit