Alain Juppé : « Bonne chance à Beaune »

michelelaroquetopvin-672x500-c-centerLe maire de Bordeaux et candidat à l’élection présidentielle constate que la Cité du vin de Bordeaux suscite des « convoitises » mais préfère positiver.

« Décembre 2017 verra la pose de la première pierre de la Cité des vins de Beaune ». C’est l’annonce faite par le maire de la ville Alain Suguenot, lors de la soirée organisée par les négociants bourguignons dans le cadre des Grands jours de Bourgogne le 24 mars. Comment ce projet est-il accueilli du côté de la mairie de Bordeaux dont le maire, Alain Juppé, a été le premier à initier une Cité du Vin à Bordeaux ? C’est Alain Juppé en personne qui répond. Ce matin, dans le cadre d’un « shooting » organisé par Terre de vins avec le maire de Bordeaux et candidat à l’élection présidentielle, dans la perspective d’un hors-série qui sera totalement dédié à la Cité du vin de Bordeaux et diffusé dès le mois de juin, ce dernier s’est montré beau joueur. A la question « Auriez-vous préféré que Beaune joue collectif et rejoigne le projet bordelais où chacun peut-il jouer sa partition », sa réponse a été claire:  » Il y a de la place pour tout le monde. Bonne chance à Beaune ! On essaiera de développer les relations entre les deux Cités. Cela prouve une seule chose, c’est que la nôtre est attractive, qu’elle suscite, j’allais dire, des convoitises. En tout cas… des imitations ».

Pour rappel, la Cité des vins de Beaune doit s’étendre sur 4 500 m² avec pour ambition de délivrer les mess de la Bourgogne de façon ludique et vivante. Un budget de 50 millions environ est annoncé; Celui de la Cité du vin de Bordeaux, dont l’ouverture est programmée pour début juin, s’élève à ce stade à 81 millions d’euros. Rodolphe Wartel ; lire ici le site de Terre de Vins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × = vingt huit