Archive for 11 avril 2015

Bordeaux : le grand décrochage

Avril-RB-OKIls ont osé : même avec un point d’interrogation, le numéro d’avril de Rayon Boissons titre « vers la fin des grands crus » !

Alors que les foires aux vins de l’automne 2014 continuent à se développer avec 466 millions d’€ de CA (+2% soit 11,65% du CA annuel des vins en grande distribution), les grands crus bordelais chutent de plus de 5%. Pire leurs ventes ont dégringolé de 13% en volume et 53,5% entre 2014 et 2011 : 652 000 bouteilles perdus en 3 ans ; tous les autres vins de Bordeaux ont été entrainé (-10,8% en CA) !

Les acheteurs accusent : le prix des grands vins se sont envolés, ils ne correspondent plus à rien pas même à la qualité ou à l’image du vin. lire la suite

Statistiques Aquitaine

3La DRAF Aquitaine publie les statistiques agricoles de la région. Le Réseau d’Information Comptable Agricole, opération communautaire de recueil d’informations comptables, permet de comparer les résultats des différents types d’agriculture. Vous pouvez retrouver ci-dessous le comparatifs des synthèses comptables des exploitations viticoles vs la moyenne de toutes les exploitations agricoles (cliquez sur les tableaux pour les agrandir) :

1

2

Retrouvez ici le document complet de toutes les filières.

Conditions de travail

factVoilà un dispositif trop peu connu dans les entreprises agricoles et viticoles qui a pour objectif de soutenir les actions d’amélioration des conditions de travail. Cette prévention très « médicales » ouvre en fait des possibilités très larges autour de l’organisation du travail, la santé des salariés, les équipements et matériels, … elle permet également une évaluation des risques.

Les financements sont très importants (jusqu’à 15 000€ pour une entreprise et 15 jours d’intervention de spécialistes). N’hésitez donc pas à vous renseigner pour profiter à la fois des aides et des bénéfices induits par la démarche.

Contact
Aract Aquitaine : 05 56 79 63 30, site ici.

Plaquette d’informations ici.

Gueule de bois ?

10711136_946933222013506_8355485919064058224_n« La France est le premier producteur de vins dans le monde. Dans ses campagnes de communication, la filière viticole vante la qualité de ses terroirs et présente ses vignerons comme des artisans. La réalité est tout autre : aujourd’hui, les vins français sont fabriqués à la chaîne, plutôt qu’avec le c’ur. Dans les vignes, entre avril et septembre, les traitements chimiques se succèdent à un rythme effréné pour obtenir de gros rendements. Dans les caves, les viticulteurs s’en remettent à la technologie et aux additifs pour modifier le goût de leur vin. En bout de chaîne, les cavistes vendent des vins auxquels ils ne croient plus.  » Voir l’émission ici.

Les trois Bordeaux

logoIl est (presque) amusant de lire l’interview d’Alain Raynaud Président du Grand Cercle des vins de Bordeaux à propos des primeurs 2014. L’homme qui fut vigneron à Pomerol (Château La Croix de Gay) mais préféra vendre ses parts et laisser la gestion du grand cru à sa sœur, est depuis 2001 conseiller de grands vins (comme les Château Pavie, 1er grand cru classé A de Saint-Emilion, ou Lascombes, second grand cru classé de Margaux).

Les « stars » ne sont plus des locomotives, elles n’entraînent plus le reste : le train a perdu ses wagons. Cela crée une image décalée de Bordeaux, entre des vins de prestige qui gonflent les prix, et tous les autres qui se doivent de demeurer accessibles.

A lire sans modération ici.

Amusons-nous…

logo_figmad_24…à la lecture d’un article du « Figaro madame » vraiment décalé, caricatural mais au fond éclairant. Quand la génération Y arrive dans les entreprises, qu’elle s’ouvre au travail par le stage, voici ce que cela donne :

Il souffle devant toute obligation fastidieuse, a vraisemblablement un Tumblr intitulé « Mon boss est un boloss », est capable de vous envoyer des messages privés sur Facebook comme « Salut, j’ai la gueule de bois, je ne viendrai pas aujourd’hui. » Vous reconnaissez ce genre de petit nouveau qui vous fera bientôt passer pour un ringard : le stagiaire roi.

Lire la suite en cliquant ici.

Idées commerciales

visuelLes Vignerons Indépendants (VIF) se sont lancés dans la bagarre de la vente sur internet. Livraison dans toute la France à domicile ou dans les Relais Colis (franco à 300€, 15€ de frais en dessous), gamme hyper large (incluant les vins bios) de toutes les régions, Champagne comprise, mise en avant du logo comme une marque, liens avec le concours, les itinéraires tourisme & vins et les salons des VIF, l’offre a de quoi séduire.

Pourra-t-elle trouver sa rentabilité économique là où tant d’autres ont fini par échouer ? A suivre avec beaucoup d’intérêt et à utiliser pour tous les vignerons adhérents aux VIF …

1Découvrez leur site ici.