Archive for 3 juin 2014

Contexte

Plusieurs indicateurs et informations viennent donner un éclairage singulier du marché français, bien plus complexe et varié que l’écume médiatique le laisse souvent à penser :

-le vin bio, un segment ultra porteur qui encore un énorme potentiel de développement,

-le bag-in-box, toujours et encore au sommet,

-des producteurs français veulent planter et produire plus.

lire la suite

Conjoncture

Le congrès annuel de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du vin) se tiendra non pas comme habituellement cet été mais en fin d’année (9 au 14 de novembre). L’OIV a donc présenté des résultats 2013 partiels et prévisionnels en mai ; il faut prendre donc avec des pincettes ces tendances qui resteront à confirmer.

Quelques indications se dégagent cependant :

-une consommation mondiale de vin  en repli ou du moins qui ne progresse pas : « l’année viticole 2012 a été marquée par un très faible niveau de production globale qui a contraint le niveau de la consommation (…) surtout en 2013″*. Ainsi donc la reprise attendue est contrainte par la faible disponibilité volume ! Un constat récurrent depuis deux ans. Pour la même raison, les volumes échangés (l’export) recule de 2,2% avec une hausse des prix de 1,5% (attention tout cela ne concerne qu’une partie de l’année). 

La France ne paraît pas au mieux dans le tableau international : la consommation intérieure semble étrangement en berne après trois années de hausse et surtout alors que le principal circuit de vente (la grande distribution) est en croissance ; des chiffres à confirmer donc, n’en déplaise à la presse qui s’est empressée de titrer sur la prise de pouvoir des États-Unis comme premier pays consommateur mondial. Sa position internationale s’effrite encore avec une chute de 3% en volume (36% de plus que la marché !) et de 0,4% en valeur !

-Pour la première fois depuis 2006, le marché ne serait plus en sous-production mais à l’équilibre (+4,4 millions d’hl) ; pas de quoi rattraper les écarts passés d’autant que la surface de vignes plantées ne change pas. L’Espagne a elle repris une politique de croissance (+5 000 ha).

-Dernier point, voici la répartition du marché mondial :

Image1

Ce schéma prouve le poids des bouteilles par rapport au vrac. A suivre …

*note de conjoncture OIV mai 2014 

Idée tourisme & vin

Depuis quelques années seulement, la ville de Bordeaux a pris conscience de l’importance du tourisme pour son rayonnement et son économie. Ainsi, se mettent an place à la fois de grands projets structurants comme la Cité des Civilisations du Vin et une organisation de l’offre de produits liés à la qualité architecturale mais aussi à son environnement (agglomération, département).

Le fleuve prend aujourd’hui toute sa part dans se renouvellement : la Cité sera située sur les rives pour l’ouvrir sur le vignoble et l’équipement de la Garonne en quais pouvant accueillir des bateaux de croisières. De quoi donner des idées pour attirer une nouvelle clientèle anglo-saxonne très portée sur le vin.

Plus de détails dans l’article des Échos.